VAE - championnat de france - on touche le fond ou pas ?


#61

Si avec cette interview vous n’êtes pas convaincu, c’est que vous êtes de mauvaise foi surtout avec la question Sans tricher, dis sincèrement ce que tu penses : Es-tu convaincu par son coté « sportif » ?
http://www.velovert.com/information/13781/video-remi-thirion-en-vtt-ae

Et pour être sûr que @Carquo sorte sa carte bleue, voici la vidéo qui envoie… des watts :

Fab’
:slight_smile:️:innocent:


#62

“J’ai retrouvé beaucoup de similitudes avec la moto pour trouver du grip avec le couple et l’équilibre.”

Ben voilà on y est …

PS : Au passage il est moche ce Meta avec son tube coudée façon vtt de supermarchés des années 90 :nauseated_face:


#63

Broooaaapppp

Quels bande de c… Sans déconner payer un vélo électrique plus cher qu’une kawa 250cm3… Et en plus faut encore pédaler. Quelle arnaque !!!


#64

J’ai pas sortie la CB, je suis chez SantaCruz, et… ils font pas d’électrique :vtttong:


#65

Quelle bande de ringards :vttpfff:


#66

Le ringard est l’avenir du VTT propre :vttclin:


#67

Plus de 2mn de vidéo, moins de 10s de pédalage… ça sert à quoi un moteur ???


#68

A faire enrager @Carquo ? :innocent::sunglasses:

Fab’


#69

En enduro le vae à son intérêt pour avaler les liaisons plus vite… ( et donc en faire plus)
Tout simplement.


#70

pourquoi pas prendre un hélico alors ? on pourrait en faire “encore plus”…

Personnellement, que ce soit de l’enduro ou pas, mon plaisir c’est pas le nombre de spé ou de km, c’est tout simplement le plaisir de monter, de descendre, du ludique, du technique, avec du flow, avec des changements de direction, de fréquence,…
Alors en faire plus… je vois pas l’intérêt. Je préfère faire du VTT, et occasionnellement me servir d’une remontée mécanique, d’un bus,…

J’ai fait des enduros avec des liaisons roulantes, chiantes comme tous, et des enduros avec des liaisons où c’était du vrai vtt, du sentier qui monte et qui descend, parfois roulant, parfois un peu plus technique, ludique.

Ma vision du VTT / de l’enduro ne s’arrête pas à une montée sur piste et une descente “spé”. C’est à la limite ce qui m’incite à ne plus faire certaines épreuves où les liaisons se font uniquement sur des pistes voire la route !


#71

Y me cherche @Fab ! :wink:

C’est pas le VTTAE qui m’énerve, ni ceux qui en font. C’est le manque de nuances des arguments avancés sans aucun recul, même de la part de personnes, organisations ou médias qui ont participé à l’essor du vtt.

Le VTTAE c’est écologique parce que c’est électrique… comme un vibromasseur alors?

Le VTTAE c’est comme le VTT avec encore plus de plaisir ! Comme avec un vibromasseur tiens.

Dés que tu dis à un vttiste électrifié que le VTTAE c’est du VTT plus facile, il devient tout rouge, te dis qu’il transpire autant que toi et te sort l’argument imparable « tu peux pas savoir t’as pas essayé ». Et le vibromasseur tu l’as essayé?

Le VTTAE c’est bien pour ceux qui ne peuvent plus… comme le vibromasseur tiens.

Le VTTAE est au VTT ce que le vibromasseur est à l’amour !

Rho bordel, en terme de comparaison foireuse je vais plus jamais pouvoir faire mieux :blush:

Non sérieux, comme Koy’, 3h de VTT, c’est 3h de vtt, pas besoin d’aller plus loin. Mais c’est une façon de voir les choses et qui n’est pas la seule, heureusement. Juste faut rester raisonnable, et pas affirmer et marteler que le VTTAE ce sera mieux que le VTT.

Le VTTAE c’est avouer que tu as besoin d’aide pour arriver en haut. Ok, cette fois, je sors :vttnet: .


#72

MDR pour le vibromasseur :joy::joy:


#73

Prochaine pub’ dans VV : “Pour chaque eBike acheté un vibromasseur offert ! *”

(*) : ne pas intervertir les batteries …


#74

Justement c’est la ou l’on voit que le VTT est segmenté au niveau de ses pratiques.
Autour de moi, bcp d’enduristes, peu en font en competition mais en gros on a tous des points communs:

1/ Les enduristes prennent du plaisir a 90% en descente. or comme le temps de descente ne represente qu’au mieux 1/3 du temps total (en etant bien entrainé), le VTTAE permet d’ameliorer ce ratio. Donc moins de temps subit en montée, plus de temps a prendre plaisir en descente dans le meme creneau horaire du dimanche matin.

2/ Les montées roulantes faciles, c’est ce que la plupart des enduristes recherchent. Pourquoi: parce ce que ne te crame pas physiquement parlant et que ca monte vite (comprendre taux de D+ / heure). Moins de temps et d’energie passé a monter = etre plus frais dans la descente qui suit.

3/ Le VTTAE permet justement de se passer plus facilement de navettes voitures. Ca ne remplace jamais une station avec ces remontes mecaniques car niveauautonomie et taux de montée c’est juste pas comparable.

Apres que vous adherez ou pas a cette vision du VTT, c’est un fait. Y a plein de disciplines dans le VTT et dans chacune de ces disciplines les pratiquants ont leurs aspirations bien spécifiques.

Perso, la montée n’est pas une fin en soi, juste un moyen d’arriver en haut de la descente. Donc autant qu’elle soit le plus rapide et la moins douleureuse possible.


#75

C’est bien pour ça que je précise que chacun sa vision et pratique. En enduro, je peux comprendre le principe. Même si en suivant ce principe, il n’y aurait pas de raison de se limiter au VTTAE, et aller jusqu’aux e-Bikes ou motos électriques. Ce qui arrivera surement dans quelques années.

Mais quid des compétitions XC en VTTAE? C’est quoi l’argument, réel, à part le pognon? Ils ont pris plus de plaisir? Je ne crois pas…


#76

en fait c’est surtout la vidéo de commencal qui me questionnait sur l’intérêt d’un moteur dans ce cas… si “tu” veux me vendre un moteur, il faut qu’il serve à quelque chose… et dans la vidéo il ne sert à rien. Je vois juste un gars talentueux qui envoie du gros, en descente.

je comprends certains intérêts, un vae j’en ai un, mais sur les 36mn du trajet où il me sert, j’appuie plus de 30mn sur les pédales.

le championnat de france de e-xc, c’était environ 25km qu’ils ont torché en environ 1h. Donc à bloc tout le long en turbo… et ils parlent de gestion d’énergie et cie ??? faut arrêter ce cirque.

Laissons les assistance pour le loisir et les muscles pour le sport / la compétition :slight_smile:


#77

Je plussois… Ca a pas vraiment de sens une compte de ce genre.

A mon avis en VTTAE tu as 2 solutions:

1/ Le gars qui veut pas se fatiguer. Mais la, il ira pas tres loin car il va bouffer sa batterie a vitesse grand V.
2/ Le gars qui continue de pedaler fort mais qui veut en faire plus dans le meme temps donné. Physiquement, il va suer comme il faut mais il fera plus de descente dans le meme temps.

Apres dans les montées techniques en sentier, le pequin lambda il va bloquer VTTAE ou pas. Je le vois bien avce le velo de mon pere, des que ca devient technique, faut jouer de la technique pour ne pas avoir la roue arriere qui decroche, ne pas lever l’avant etc etc. Bref, hors de portée technique du pequin lambda qui utilise son vélo sur des grandes pistes ou pour aller chercher le pain.


#78

Perso ma conception est simple :

  • le VAE pour aller vite au boulot sans trop transpirer
  • le VTT sec pour le sport et le plaisir.

#79

Ce qui hérisse le poil, c’est l’insistance mercantile de la presse à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. On voit très bien derrière ces compétitions et les articles qui vont avec quel est l’objectif. Le VAE va élargir le spectre des clients potentiels. C’est tout bénef pour les marques, qui vendrons plus de bicyclettes avec une facture moyenne bien plus élevée qu’un bon, vieux semi-rigide pour le VTT du dimanche.


#80

Ce qui hérisse aussi c’est que nombre de ces vttae achetés finiront comme leurs ancêtres au fond du garage.
Mais là ou un vieux clou remis à neuf pouvait encore fonctionner quelques années plus tard, les vieux ae ne pourront plus. La batterie ou le moteur sera mort(e) et plus dispo dans le commerce, le coût de remise en état sera trop élevé.

Du coup c’est de l’obsolescence programmée qui ne dit pas son nom.
A l’opposé (aux antipodes même !) d’un vélo Buffalo fait pour traverser le temps.

Tout ça pour plus de facilité…